Le concept d’art relationnel

« Une œuvre peut fonctionner comme un dispositif relationnel comportant un certain degré d’aléatoire, une machine à provoquer des rencontres individuelles ou collectives. » Nicolas Bourriaud

Ma pratique d’art relationnel se résume à garder une trace, au moyen de la vidéo, des réactions, devant mon installation multidisciplinaire, du public qui devient, ainsi, partie prenante de l’œuvre. L’installation comprend un stand avec une interface recto verso de 55 images abstraites à caractère symbolique de même que les moyens techniques d’enregistrer les réactions des participants, toujours accompagnés par un artiste initiateur. Les composantes visuelles suscitent d’abord la curiosité du public, qu’on invite par la suite à raconter une courte histoire inspirée par l’une des images choisies de l’interface ICÔNES. Une sélection des histoires enregistrées sera diffusée sur Internet comme dernière étape de l’œuvre. Il n’existe pas de borne relationnelle à caractère ludique et artistique telle que l’installation multidisciplinaire proposée, où le langage symbolique sert de courroie de transmission à une communication ouverte et inclusive et stimule l’imagination du citoyen. Les histoires seront classées au moyen des images choisies qui serviront de référents visuels.